samedi 2 septembre 2017

Mourir pour le califat 113/« Et ainsi la voie des criminels deviendra évidente »-Wilayat al-Barakah

Titre : « Et ainsi la voie des criminels deviendra évidente »

Durée : 14 minutes 58 secondes.

Lieu(x) : séquence 2, tir de canon sur le village Al A'azawi ; Kishkish Jbour. Séquence 4, Al Kabr. Séquence 5, Albu Shams.






Date (sûre par recoupement ou estimée) : vidéo publiée le 30 août 2017.

Les combats de la séquence 2 correspondent à un reportage photo du 6 avril.

Type de vidéo : c'est une vidéo offensive, l'EI mène des raids d'ampleur limitée contre l'YPG.

Découpage (séquences) :

1 : 15''-3'17'', introduction.
2 : 3'17''-6'50'', raid sur une position défensive.
3 : 6'50''-9'50'', propagande.
4 : 9'50''-12'20'', combat.
5 : 12'20''-14'58'', combat, exécution, propagande.




Forces attaquées/adversaires : l'YPG. Séquence 2, avion d'attaque au sol A-10 américain en soutien. Séquence 4, 2 véhicules blindés visibles dont un IAG Guardian.





Effectifs engagés : relativement faibles, deux dizaines de combattants au plus par assaut. Un groupe de 19 hommes tout de même filmé dans la séquence 5.

Moyens d'appui utilisés (canons, mortiers, armes artisanales...) : séquence 2, canon M-46 sur camion, canon D-30.




Bombardements par drones armés :

1 : une tente dans une position défensive.
2 : idem.

Véhicules utilisés (chars, véhicules blindés, technicals...) : séquence 2, char T-62 avec renforts de tourelle, canon S-60 AZP sur camion. Colonne d'assaut avec au moins 2 véhicules blindés improvisés et 2 pick-up. Un des véhicules blindés improvisés embarque 6 combattants avec bandeaux blancs pour l'identification. BMP-1 détourellé avec blindage SLAT sur les flancs, mitrailleuse NSV.









Séquence 4 : véhicule blindé improvisé (au moins 2 combattants dedans), un deuxième (avec au moins 4 combattants dedans), 2 motos. Toyota avec KPV.








Kamikazes (identités) : néant.

Véhicules kamikazes (types, impacts) : néant.

Armes légères et lourdes (fusils d'assaut, mitrailleuses, RPG, etc) : séquence 2, groupe avec tireur RPG-7 et pourvoyeur, bandeaux blancs pour l'identification. 4 ou 5 fantassins avec AKMS. Fantassins débarqués des véhicules : 1 tireur RPG-7, 4-5 fantassins avec AKMS, bandeaux blancs d'identification. Les fantassins transportent une passerelle pour traverser la tranchée profonde qui protège la position attaquée. L'un d'entre eux transporte 3 bombes improvisées (?).












Séquence 4, groupe débarqué, 4-5 hommes, un tireur RPG-7, un mitrailleur PK. 2Ème groupe avec mitrailleur PK.










Séquence 5 : groupe d'au moins 19 combattants dont 2 mitrailleurs PK, un pourvoyeur RPG-7, un canon SPG-9 porté à l'épaule. Les fantassins progressent 2 par 2 le long des murs du village, le tireur PK se poste sur un toit et ouvre le feu par une ouverture carrée.

Tactiques : dans la wilayat al-Barakah, l'EI privilégie les raids mécanisés d'assez faible ampleur, quelques véhicules blindés improvisés transportant deux dizaines de fantassins. On note les bandeaux blancs d'identification qui semblent typique de la province. L'EI cherche manifestement à frapper des objectifs assez peu défendus, pour économiser ses forces.

Destructions de véhicules adverses : un camion Kia Motors incendié.



Butin matériel : séquence 5, un mortier léger, un AK ; puis une PK, un RPG-7, 15 AK.




Morts/prisonniers/blessés adverses : séquence 4, un corps filmé au sol. Puis 3 autres ensuite dont un a été décapité. Séquence 5, un corps décapité, 2 autres corps.

Morts/blessés de l'EI :néant.

Exécutions : séquence 5, Hussein Khalifa Al Hussein, prisonnier égorgé au milieu d'une foule.



Effets visuels/montage/techniques de propagande : au début de la vidéo, la louange à Allah est suivie de la mention « Islamic State » et du logo de la wilaya.

Séquence 1 : critique du PKK et de son chef mythique Abdullah Ocalan, qui selon l'EI a donné naissance au PYD syrien et au PJAK iranien. L'EI dénonce le soutien américain à l'YPG, composante majeure des SDF. Il est question du village de Kashkash, à 20 km au sud de Shaddadi et à 165 km à l'est de Raqqa, qui semble avoir été rasé. L'EI insère des images d'archives de bombardements et des destructions causées (Mossoul, Raqqa) ainsi que des images d'exactions commises par l'YPG (torture, exécution sommaire). Vient ensuite une séquence tirée d'une vidéo ancienne où parle Abu Muhammad al-Adnani (qui étrangement a le visage flouté).





Séquence 3 : montre des attentats à Qamishli. Infographie sur les opérations de la wilayat depuis le début de l'année : 5 soldats américains tués, 698 Kurdes tués ou blessés, 38 véhicules détruits, 2 VBIED, 9 opérations inghimasiyyi, 37 IED. Discours d'Abu Al Zahra Al Shami (Syrien).

Séquence 4 : caméra Gopro montée sur tireur AK.

Séquence 5 : caméra GoPro montée sur tireur PK.

Religion : titre tiré de la sourate 6 Al-Aan'am (Les bestiaux), verset 55 : « C’est ainsi que Nous détaillons les versets, afin qu’apparaisse clairement le chemin des criminels. ».

Personnes remarquables : néant.

Nasheeds (poèmes chantés) présents dans la vidéo :

1 : ?

2 : 4'48''-6'44'' Dawlati Baqiya

3 : 9'51''-10'23'' We depart with sudden death

4 : 10'36''-12'12'' Qad Tasama

5 : 12'20''-13'43'' Ya Dawlat al Haq

Commentaires particuliers : La wilayat al-Barakah n'est pas l'une des plus productives de l'EI en vidéos militaires. La dernière production remonte à octobre 2016. Et pour cause : le groupe a été chassé de quasiment tout l'espace recouvert par cette wilayat par les Kurdes de l'YPG. Les images montrées ici sont anciennes, puisqu'une des séquences date d'avril (4 mois avant la mise en ligne de la vidéo). L'EI attaque toujours dans le même secteur qu'en août 2016 (opération montrée dans la vidéo d'octobre 2016), au sud de Shaddadi. On note toutefois qu'il y a des moyens d'appui importants : deux canons, un char T-62 (alors qu'un T-55 de la wilayat a été transféré à Deir-es-Zor), un canon S-60 sur camion, un BMP-1 détourellé et armé d'une mitrailleuse lourde, des drones armés... les attaques n'engagent toutefois qu'un faible nombre de combattants sur quelques véhicules. Les positions attaquées ne sont pas d'importance et les succès restent limités, en témoignent le faible butin matériel et le peu d'adversaires tués. L'EI insiste en revanche sur la mise en scène des corps et montre une exécution. Probablement pour compenser sa mauvaise situation. La propagande du groupe insiste à la fois sur l'activité militaire mais aussi sur les exactions commises par les Kurdes et le soutien qui est apporté par les Etats-Unis.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire