jeudi 27 juillet 2017

Mourir pour le califat 98/Capture du village d'Imam al-Gharbi-Wilayat Dijlah

Titre : Capture du village d'Imam al-Gharbi.

Durée : 3 minutes 56 secondes.

Lieu(x) : village d'Imam al-Gharbi. Séquence 1 : affrontement de nuit à l'ouest du village.







Date (sûre par recoupement ou estimée) : vidéo mise en ligne le 20 juillet 2017.

Tir de missile antichar sur un BMP-1 : vidéo Amaq du 8 juillet.

Images de tir du technical avec KPV : reportage photo du 9 juillet.

Images de combats dans le village : vidéo Amaq du 13 juillet.

Type de vidéo : c'est une vidéo d'offensive, l'EI attaque, occupe et défend le village d'Imam al-Gharbi.



Découpage (séquences) :

1 : 15''-3'56''.

Forces attaquées/adversaires : armée irakienne. Séquence 1 : 1 MRAP BAE Caïman et plusieurs Humvees filmés au loin.

Effectifs engagés : limités, quelques groupes de combat.

Moyens d'appui utilisés (canons, mortiers, armes artisanales...) : séquence 1, deux mortiers au moins (un moyen, un lourd). Un mortier moyen (81-82 mm) bouge pendant le tir car la base a été mal fixée au sol.





Tirs de missiles antichars :

1 : BMP-1, touché.
2 : MRAP BAE Caïman, touché.

Véhicules utilisés (chars, véhicules blindés, technicals...) : séquence 1, un technical avec KPV protégé par un bouclier.





Kamikazes (identité) : néant.

Véhicules kamikazes (types, impact) : néant.

Armes légères et lourdes (fusils d'assaut, mitrailleuses, RPG, etc) - groupes de combat et leurs tactiques : l'homme qui prend la parole au début de la séquence 1 semble muni d'un gilet explosif (inghimasi?). Groupe de combat nocturne : AK-47 et M-16 (inghimasiyyi?). De jour : mitrailleur PK. Combats dans la village : tireur RPG-7 avec AKMS dans le dos. Un tireur d'élite sur SVD Dragunov.









Destructions de véhicules adverses : séquence 1, un Humvee de l'armée irakienne mis hors de combat.



Butin matériel : un char T-55 (plus précisément un Type 69-II, copie chinoise) avec le numéro 21 sur la tourelle pris dans le village et réutilisé par les combattants de l'EI. Ce char porte les marquages de la 9ème division blindée irakienne, mais il est possible qu'il ait été utilisé par les miliciens chiites du Hashd.



Morts/prisonniers/blessés adverses : séquence 1, au moins 2 corps filmés.

Morts/blessés de l'EI : néant.

Effets visuels/montage/techniques de propagande : au début de la vidéo, la louange à Allah est suivie de la mention « Islamic State » et du logo de la wilaya.

Fin de la séquence 1, statistiques : 16 jours où l'EI a contrôlé le village, le groupe revendique la destruction de 12 véhicules, 6 BMP-1, 7 Humvees, 2 MRAP, 106 soldats ou miliciens mis hors de combat (tués/blessés), 10 prisonniers, l'emploi de 1 véhicules kamikaze.



Religion : néant.

Nasheeds (poèmes chantés) présents dans la vidéo :


2 : 3'15''-3'51'' Ya Dawla al Haqq

Commentaires particuliers : dans la nuit du 3 au 4 juillet, alors même que la bataille de Mossoul n'est pas encore terminée, l'EI se glisse au-delà du Tigre au nord de Shirqat, le long de la route Shirqat-Mossoul qui alimente les unités irakiennes engagées dans la bataille de Mossoul, et investit le village d'Imam al-Gharbi. L'EI aurait engagé environ 160 hommes dans l'opération initiale, venus de la poche de Hawija, véritable épine dans le flanc des forces irakiennes engagées à Mossoul. Il a détecté une faille dans la défense du secteur, confiée à des unités tout juste arrivées dont la brigade 50 de la mobilisation populaire chiite. Après le succès initial, l'EI replie ses troupes dans la poche de Hawija et laisse 40 à 50 hommes pour tenir la zone de 3,5 kilomètres conquise durant l'attaque. Le village d'Imam al-Gharbi se situe en effet sur la route Shirqat-Mossoul, le ravitaillement vers le nord et donc bloqué, et la base aérienne de Qayyara, qui appuie l'opération contre Mossoul, se trouve à 15 kilomètres à peine à l'ouest. L'armée irakienne doit engager la 9ème division blindée (au nord), la 17ème division (qui attaque par le sud) ; des éléments de la Golden Divison arrivent sur place de même que des forces du ministère de l'Intérieur et des miliciens, soutenus par des hélicoptères et finalement par des frappes aériennes de la coalition. Ce n'est que le 20 juillet que l'EI est chassé du village, après l'avoir tenu deux semaines entières. L'EI a utilisé au moins un drone armé dans le village pendant les combats. La moitié des combattants de l'EI ont été tués mais les autres ont fui à travers le fleuve dans les autres parties du district de Shirqat encore contrôlées par l'EI. Ce raid et ses suites en disent long sur les capacités réelles des forces irakiennes au sortir de la bataille de Mossoul. On observe aussi que l'EI semble adopter un format de vidéos plus courtes (ici même pas 4 minutes), comme à Raqqa, pour d'autres wilayats : de cette façon les montages sont mis en ligne peu de temps après les combats relatés (ici 5 jours à peine après la reprise du village par l'armée). On remarque l'emploi d'un nouveau nasheed.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire